Illustration de deux bulles de dialogue, l'une avec les lettres F Y I et l'autre vide. À côté d'elles se trouve le symbole de l'accessibilité universelle.

Abréviations et accessibilité

Posté par : GrackleDocs le 25 avril 2023

Les directives d'accessibilité au contenu Web (WCAG) du World Wide Web Consortium (W3C) consacrent aux testeurs un critère de réussite spécifique de niveau AAA, le 3.1.4 Abréviations. Pour satisfaire à ce critère, toute abréviation figurant sur une page web doit être accompagnée d'une fonction "un mécanisme permettant d'identifier la forme étendue ou la signification des abréviations est disponible". Lorsqu'ils créent du contenu textuel pour les sites web, les concepteurs et les développeurs doivent être conscients de l'impact que l'inclusion d'abréviations peut avoir sur les utilisateurs handicapés.

Quel est l'impact des abréviations sur l'expérience de l'utilisateur ? À la base, les abréviations sont des unités d'information inaccessibles. La mesure dans laquelle les utilisateurs peuvent discerner leur signification dépend de plusieurs facteurs.

La signification prévue d'une abréviation peut ne pas être rappelée par un utilisateur souffrant d'un dysfonctionnement cognitif ou de problèmes de mémoire. Les utilisateurs dont la langue est différente de celle de la page web peuvent ne pas avoir les connaissances culturelles ou linguistiques nécessaires pour comprendre l'abréviation. Les utilisateurs aveugles ou malvoyants qui utilisent un logiciel de lecture d'écran pour accéder à l'internet peuvent se retrouver face à un flux de lettres déconnectées ou à un mot sans signification prononcé à haute voix par le lecteur d'écran, sans aucun autre moyen de vérifier l'information présentée par la page.

Le seul cas où une exception peut être faite pour une abréviation est lorsque sa signification élargie ou sa prononciation est beaucoup moins connue que l'abréviation elle-même. Un exemple serait "am" et "pm" au lieu de "ante-méridien" et "post-méridien". Ces définitions, dans leur intégralité, ne sont pas utilisées dans l'anglais parlé ou écrit dans le monde entier et seraient plus déroutantes pour l'utilisateur que l'utilisation de "am" et "pm". Il s'agit d'une rare exception qui ne doit pas servir d'exemple pour excuser l'utilisation d'autres abréviations.

La solution la plus simple pour rendre les abréviations accessibles est de ne pas les utiliser. Toutefois, cette solution n'est pas toujours réaliste d'un point de vue pratique. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des moyens de rendre les abréviations accessibles qui ne sont ni difficiles ni longs à mettre en œuvre.

La meilleure pratique en matière d'utilisation des abréviations consiste à les développer dès la première rencontre. L'auteur utilisera le sens élargi en entier à la première mention, par exemple "World Wide Web Consortium", et pourra ensuite se référer à l'organisation en tant que "W3C" dans le reste du document ou de la page web. Un glossaire des abréviations peut être inclus sur un site web, auquel l'utilisateur peut accéder. Idéalement, un glossaire devrait figurer sur chaque page contenant des abréviations afin de raccourcir les références. En outre, les attributs ARIA (Accessible Rich Internet Applications) et la balise sr-only peuvent être utilisés comme compléments pour garantir que la technologie d'assistance spécifique d'un utilisateur lise correctement une abréviation.

La capacité à comprendre les abréviations peut être considérée comme allant de soi par certains ; cependant, en tant que concepteurs, développeurs et testeurs, nous avons des solutions pour garantir que notre contenu web est équitablement disponible pour tous.

Retour en haut de la page

Vous pouvez également être intéressé par :

  • ChatGPT peut-il aider à rédiger un contenu accessible ? Opportunités et mises en garde

    Posted in Accessibilité numérique, Accessibilité des documents, Accessibilité du Web on août 10, 2023

    L'accessibilité est au cœur de la création d'un environnement numérique inclusif et équitable. Dans un monde qui dépend de plus en plus de la communication numérique, il faut s'assurer que le contenu est accessible à tous,...

    Lire la suiteGrackleDocs
  • Google Slides et l'accessibilité

    Posted in News on juin 20, 2023

    La création d'un contenu numérique accessible est une tâche cruciale pour ceux qui produisent des documents numériques. C'est un moyen de s'assurer que l'information est accessible au plus grand nombre. Google Slides, un...

    Lire la suiteGrackleDocs
  • Grandir avec un autisme non diagnostiqué : Un parcours personnel

    Posted in Sensibilisation aux handicaps on juin 20, 2023

    Introduction : Qu'est-ce que l'autisme ? L'autisme est une maladie neurologique qui affecte la façon dont une personne interagit avec le monde qui l'entoure. Également appelé TSA (trouble du spectre autistique) ou...

    Lire la suiteIllustration d'un cœur sous la forme d'un puzzle dont les quatre pièces de couleurs différentes s'assemblent pour le compléter.